Comment réussir ses débuts de Vététiste ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

C’était en classe du cour élémentaire deuxième année pour m’encourager à travailler d’avantage pour l’obtention du cep et du concours d’entrée en 6 ème dans un Lycée que mon père me promettait au cas où je réussirai de m’offrir comme cadeau un vélo. La chance d’avoir un vélo pour moi tout seul était une opportunité à ne pas rater. Il fallait la saisir surtout qu’étant tout petit je l’avais toujours souhaité. A la fin d’année je remplissais les conditions requises pour avoir mon vélo. A la rentrée qui suivait la promesse avait été tenue. J’obtenais ainsi le vélo que j’avais désiré depuis plus de deux années consécutives. Pendant tout mon secondaire j’étais un cycliste. J’allais en classe à vélo, mes promenades étaient en vélo. Ma passion devint plus grande lorsque je découvris le VTT (vélo tout terrain). Il est plus robuste, plus maniable et vous permet de faire des randonnées presque partout : sur les routes plates, les routes accidentées, là où les vélos ordinaires ne peuvent vous mener.
Mais pour jouir de toute la satisfaction qu’offre les vélos tout terrain il y a quelques éléments que tout débutant passionnée devrait savoir. La qualité des freins et le freinage, les vitesses, les virages brusques, les chutes. Les conseils que je vais vous donné ici sont loin d’être exhaustives mais si vous les mettez en pratique vous pourrez tirer tout le plaisir qu’il y a à faire du Vtt. Ces conseils proviennent d’un amateur passionné qui a fait du vélo pendant presque toute son adolescence.
Comme tout conducteur ou cycliste vous devez vous assurer que vos freins sont en bon état car ils sont déterminants pour la suite. Pour aller plus vite il faut avoir de bons freins. Et toutes les voitures de sport ont ces deux choses en communs : un gros moteur et les freins de hautes performances. Toute voiture qui peut prendre de la vitesse, roulé vite, doit être capable de ralentir rapidement. Ce principe est valable pour les vélos VTT de montagne. Quiconque veut améliorer sa vitesse doit investir sur les bons freins.
Si vous êtes conducteur, alors vous devez savoir combien il est important de conduire avec la bonne vitesse. Le principe est le même lorsqu’il s’agit de rouler sur un vélo VTT. Ce vélo, tout comme une voiture, à plusieurs vitesses : les petites vitesses, à une faible accélération, vous donne une certaine aisance à pédaler et permet de monter aisément les côtes abruptes ; quand aux grande vitesses, elles sont rapides mais la pédale dure vous permet de rouler sur les routes plates. Vous devez commencer par les petites vitesses et changer progressivement au fur et à mesure que vous accélérez.
Changer instantanément de direction est une pratique auquel on est vite confronté lorsqu’on roule sur un vélo de montagne. On peut brusquement se trouver devant des obstacles tels qu’un arbre, un animal, un gros caillou, des piétons pour ne citer que ceux là. Dans de tels cas il faut pouvoir esquiver : il faut pour cela savoir tourner brusquement. Pour réussir à virer rapidement à gauche ou à droite vous devez vous exercer régulièrement. Par exemple pour virer brusquement à gauche vous pouvez procéder de la manière suivante :
- Diriger brusquement son vélo vers la droite. Ceci fera que votre corps se penche vers la gauche.
- Ensuite faite un virage serré vers la gauche. Vous éviter le choc en vous appuyant sur l’obstacle.
- Relâcher le frein arrière si votre roue arrière dérape. Relâcher le frein avant si la roue arrière n’adhère plus sur la route.
Tout ceci doit ce faire si rapidement que vous n’avez pas le temps de vous poser des questions. Ce doit être un réflexe instantané. Ce réflexe vous le cultiverez en travaillant très régulièrement.
Maintenant que vous êtes capable d’aller vite d’éviter les obstacles Il est important de savoir ralentir ou freiner.
Pour un freinage efficace, le temps de réaction est important. Vous devez éviter tout encombrement qui pourrait augmenter la distance de freinage. Pour réduire la vitesse ou arrêter votre vélo, mettez en pratique ces quelques instructions :
- le poids de votre corps doit être aussi bas que possible. Pour cela ramener votre corps en arrière aussi loin que vous le pouvez.
- assurez-vous que votre corps est aligné correctement avec votre vélo.
- Commencez le freinage progressivement sans toute fois bloquer les roues.
- éviter les freinages brusques pendant les virages et lorsque vous n’êtes pas droitement assis sur votre vélo.
Pour terminer nous allons parler des chutes. Tomber… Tous ceux qui débutent dans l’apprentissage du vélo ou tout autre engin à deux roues ont horreur de ce mot. Pourtant personne ne peut affirmer qu’il a fait du vélo sans jamais tomber. Pour les vélos de montagne les chutes sont tellement fréquentes qu’elles font parties des technique à apprendre. Vous devez vous entrainer à prévoir les chutes.
Comment faire pour les prévoir et les éviter ?

La clef est la vigilance. Anticiper toutes les scénarios possibles qui peuvent se produire sur la piste. Être prompt à ralentir aux endroits à risque. S’assurer que vous avez une issue de secours lorsque vos freins vous lâcheront. Ne pas sauter du vélo en cherchant à protégez votre chute de la main ou du bras. Au lieu de cela, préparer votre corps et planifier votre chute en cherchant un endroit approprié. Ne pas raidir les muscles et ne quitter pas la piste des yeux.
Le principe reste la pratique. En cas de crash mieux vaut se laisser tomber que de chercher à garder son équilibre jusqu’au point de se retrouver dans un précipice.
Claude
http://www.claudedounla.wordpress.com

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »