Le partage

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

 

C’était le jour de Noël, plus précisément la matinée
du 25 décembre, ce jour magique où les enfants se
réveillent plus tôt que leurs parents pour se précipiter
au pied du sapin.

    Angelo, lui, n’avait ni sapin, ni famille, ni foyer.
Depuis 5 ans il vivait dans la rue, au milieu des cartons
et des passants indifférents. Rien, hormis les sapins de
plastique au coin des rues et les guirlandes clignotantes
dans le petit bout de ciel noir au-dessus des toits ne
pouvait lui rappeler quel jour le calendrier affichait.
Angelo ne savait meme plus ce que signifiait Noël.

    Pourtant ce matin-là, son regard s’arrêta sur un
petit bout de papier collé au bitume : "Ben ça par exemple !
ce s’rait mon jour de chance que ça m’étonnerait pas !"
Le clochard avait trouvé un vrai beau billet de banque
juste là sous son pied : 100 €, autant dire une fortune !

    Heureux comme un nouveau riche, il s’empressa d’aller
montrer son trésor à Jules, l’ami de toujours, le compagnon
de misère. "Regarde donc mon Jules : 100 € tous ronds que
j’ai trouvé au bout d’ma chaussure. Si c’est pas d’la sacrée
veine non de non ! M’en vais réaliser mon rêve : manger à
l’Excelsior, le meilleur resto de c’te ville. Le premier menu
est justement à 100 € !"

    Jules n’avait rien dit, il savait que le rêve d’Angelo
lui tenait particulièrement à coeur. Combien de fois le vieux
n’avait-il pas parlé de l’Excelsior avec des étoiles dans
les yeux et des gargouillis dans le ventre… Aujourd’hui,
il pouvait se le payer et c’était très bien comme ça.
Sans rancune…

    Mais au moment de partir pour le repas de ses rêves,
Angelo se ravisa. Il se tourna vers Jules et brandit le billet
devant lui. Il le serra en son milieu et le déchira d’un coup
sec. Sssscrrriiitttcch ! Plus de billet, 100 € de perdus !

    "Mais t’es donc pas fou", hurla Jules, "qu’est ce que tu
veux faire d’un billet coupé, ça n’a plus de valeur !"

    Il en a bien plus pour moi maintenant qu’il est coupé, assura
Angelo rayonnant : mon vieux père disait toujours, "Si tu veux
doubler ton bonheur, partage-le !" Ben c’est c’que j’ai fait!
Allez viens donc mon Jules, qu’est-ce que tu dirais d’un bon repas
à 50 € en tête à tête avec ton vieil ami, hein?
” La différence entre l’amour et l’argent , c’est que si on partage son argent, il diminue, tandis que si on partage son amour, il augmente.” PHILIPPE GELUCK

 

 

http://gagnant.affiliation-business.com/

 

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »